Bible et management / Gagner sa vie sans la perdre par Alain-Joseph Setton

Spécialiste en coaching biblique et en accompagnement psycho-spirituel, élevé
dans la double tradition juive et chrétienne, Alain-Joseph Setton établit volontiers des ponts
entre la Bible et la vie professionnelle.
Dans une vie professionnelle harassante, c’est un défi complexe de se demander
comment manager, en s’inspirant de l’Evangile. Il s’agit de concilier deux dimensions en
l’homme : la dimension horizontale (ou vie matérielle) et la dimension verticale (ou vie
spirituelle). Pour reprendre les termes de Teilhard de Chardin : « Nous sommes avant tout
des êtres spirituels, vivant une expérience humaine. » L’homme est exilé et appelé à faire
grandir le spirituel en lui.

QUATRE DIMENSIONS DE L’ETRE HUMAIN

La distinction suivante aide à penser la conciliation entre les différentes dimensions de l’être
humain:
LA PERSONA
Il s’agit du masque social, de notre manière de nous présenter au monde et aussi de
nous en protéger. La persona est importante, mais il ne faut pas s’identifier à elle. « Mon
royaume n’est pas de ce monde. » Jean18-36
LE MOI CONSCIENT est la manière de gérer les réalités du monde (patrimoine, enfants…)
L’OMBRE qui fait obstacle à la vie intérieure. Il s’agit du poids inconscient de notre
histoire (blessures, mémoire familiale, transgénérationnel, peur, jalousie, colère,
tristesse, dépression, addictions…) L’ombre est responsable de nombreuses difficultés et
notamment de notre tendance à tomber dans la répétition. Afin de vivre avec notre
ombre, un travail sur soi est nécessaire : un christianisme de l’intériorité invite à un
travail de lumière. Si le Fils Prodigue n’avait pas vécu ses expériences, il ne se serait pas
décidé à revenir vers le Père et à implorer son pardon. Pour Annick de Souzenelle,
l’ombre est « lumière en devenir »
LE SOI est la dimension spirituelle de l’être, c’est le Christ en soi.

ILLUSTRATIONS BIBLIQUES

Les versets suivants éclairent les contradictions humaines et valorisent sa dimension
spirituelle :
Saint Paul : « Je ne fais pas le bien que je veux, mais je fais le mal que je ne veux pas. »
« Le Royaume des cieux est au milieu de vous » Luc 17-21
« Demeurez-en moi, comme je demeure en vous. » Jean 15-4
« Ce n’est pas moi qui vit, c’est le Christ qui vit en moi » Galates 2-20
Au fil de l’existence, le poids respectif de la persona et de l’ombre diminue
généralement, quand la personne acquiert plus de lucidité. Quant au moi conscient et
au soi, leur importance augmente avec les responsabilités et le développement de la vie
intérieure.

PRINCIPAUX DEFIS DE L’EXISTENCE ET FECONDITE DE L’ACCOMPAGNEMENT
PSYCHO-SPIRITUEL

Reconnaître et vivre notre dimension spirituelle ; c’est la finalité de l’existence, nous
sommes des « Christ en devenir ». Avoir conscience de ses ombres et en faire des points
d’appui pour évoluer. Intégrer sa dimension spirituelle dans la vie professionnelle,
autrement dit « Mettre l’essentiel au cœur de l’important » Vincent Lenhardt.
En chacun de nous, on trouve le « vieil homme » avec son ignorance, sa cupidité, son
mensonge, sa colère…Tendre vers « l’homme nouveau » pour reprendre l’expression de
Saint Paul, est un long processus qui conduit à la justice, la bonté, la vérité, la gratitude,
l’amour, la louange…
Prenons un exemple professionnel : face à un collaborateur, plein de mauvaise
volonté, mon Ombre me dit : « Ah, il n’en fait qu’à sa tête, il me rappelle mon frère, je vais
le casser… » Le Soi suggère : « Il doit être en souffrance, sortons de ce rapport de force
stérile et expérimentons « Aimer ses ennemis. »
Face à un conflit, l’Ego réagit par la colère, la révolte, le ressentiment, voire le désir de
vengeance. Le malin est présent. Face au conflit, le Soi est du côté de l’empathie, de
l’humilité, de la reconnaissance de ses propres erreurs.
En accompagnement psycho-spirituel, face à une personne qui hésite et ne parvient pas
à prendre une décision, l’interroger sur sa référence spirituelle (par exemple Saint Paul)
et lui demander ce que ferait cette référence, à sa place, dans le contexte d’aujourd’hui.
La réponse apparaît alors le plus souvent comme une évidence.

FIGURES BIBLIQUES

Entre Cain et Abel, première fratrie de la Bible, la relation est une relation de compétition névrotique. Puis entre Esaü et Jacob, c’est extrêmement conflictuel. Quant à Joseph, il est vendu par ses frères. Or en Hébreu, « frère » signifie « autre ». Le livre de la Genèse nous donne d’abord à voir la violence des relations humaines. Mais Joseph ensuite sauve ses frères…il se fait reconnaître et ils se réconcilient.
Si on emprunte à la PNL sa terminologie, on passe dans la Genèse de relations Perdant/Perdant à des relations Gagnant/Gagnant avec Joseph. Nous sommes précisément invités à emprunter ce chemin vers la fraternité.
L’accompagnement spirituel ou le coaching biblique consistent alors à activer le spirituel en nous : regarder le Christ dans l’autre, avec …les yeux du Christ. Toute relation authentique cultive respect et bienveillance, elle prend le temps pour dialoguer et parler sereinement du conflit. Chacun peut entrer dans une démarche de changement. Pensons à David et Bethsabée… l’ancêtre du Messie, l’auteur de psaumes magnifiques a péché (Psaume 51). Mais « Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais qu’il vive ». Il est essentiel de faire d’abord ce travail sur soi et de rester des acteurs constants de ce processus. « La création toute entière est dans les douleurs de l’enfantement. » (Romains 8-22)
Lors de l’entretien annuel, le manager doit savoir que ce que l’on fait dire à l’autre est beaucoup plus important que ce qu’on lui dit. On demandera par exemple : dans la période écoulée, de quelle réalisation êtes-vous particulièrement fier ? La raison d’être d’une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires. « L’empowerment » consiste à permettre à l’individu de prendre en charge par lui-même sa destinée économique, professionnelle, familiale et
sociale. Des études montrent que des collaborateurs épanouis sont 60% plus créatifs, 30% plus productifs, 6 fois moins absents, 9 fois plus loyaux…
On peut dire que le Christ est précurseur dans cette manière de faire, en effet il enseigne, corrige, pardonne, guérit, libère…
Nous sommes invités à passer de l’image de Dieu (présente au fond de nous) à sa ressemblance, en devenant des êtres libres et responsables. C’est un chemin de « déification » : « Dieu s’est fait homme, pour que l’homme devienne Dieu. » Saint Irénée.

QUELQUES QUESTIONS A SE POSER EN GUISE D’EXERCICE

• Quelles sont les 3 à 5 valeurs essentielles que je veux mettre en œuvre dans ma vie
professionnelle et/ou personnelle ?
• Le jour de mon départ à la retraite, qu’est ce que je souhaiterais que des proches pensent
et évoquent sincèrement à mon propos ?
• Si un jour, mon Créateur me demande « Qu’as-tu fait des talents que je t’avais confiés ? », qu’est-ce que j’aimerais pouvoir lui répondre ?

Alain-Joseph Setton est formateur, thérapeute et bibliste, auteur de « Bible et
management », « Gagner sa vie sans perdre son âme », « Vie professionnelle et sagesse
biblique » et « Le coaching biblique, un accompagnement psycho-spirituel ».

http://www.coaching-biblique.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s