4. Doctrine sociale

Liste de références

Mener sa mission, au service des autres 

[ Article / liste de référence à constituer ]

Homélie du Pape François : Saint Joseph, un modèle de paternité

« Joseph menait une lutte intérieure, et dans cette lutte, il a entendu la voix de Dieu, « Mais lève-toi », ce « lève-toi », que l’on entend tant de fois au début d’une mission, dans la Bible : « Lève-toi ! Prend Marie, prend-la dans ta maison. Prend la situation en charge, prend en main cette situation, et va de l’avant ! » Jésus n’est pas allé voir ses amis pour chercher du réconfort, a expliqué le Pape, il n’est pas allé voir le psychiatre pour qu’il interprète ses rêves… non, il a cru. Et il est allé de l’avant. Il a pris en main la situation. Mais qu’est-ce qu’il devait prendre en main, Joseph ? Quel était la situation ? Quelle chose Joseph devait-il prendre en charge ? Deux choses : la paternité et le mystère. »

Jésus jeûne quarante jours, puis est tenté (Mt 4, 1-11)

En ce temps-là, Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable.

Le diable l’emmène encore sur une très haute montagne et lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire. Il lui dit :
« Tout cela, je te le donnerai, si, tombant à mes pieds, tu te prosternes devant moi. »
Alors, Jésus lui dit :
« Arrière, Satan ! car il est écrit :
C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras,
à lui seul tu rendras un culte.
 »

Commentaire :

Résister aux tentations de possession, d’apparence, de pouvoir.

Garder la lucidité, la chasteté, l’esprit de service.

Ne pas se laisser dévier de son chemin.

Dire un non net et ferme. « Passe derrière moi, Satan ! »

Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens (2, 1-11)

Frères, s’il est vrai que dans le Christ on se réconforte les uns les autres, si l’on s’encourage dans l’amour, si l’on est en communion dans l’Esprit, si l’on a de la tendresse et de la pitié, alors, pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions, le même amour, les mêmes sentiments ; recherchez l’unité. Ne soyez jamais intrigants ni vantards, mais ayez assez d’humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes. Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de lui-même, mais aussi des autres. Ayez entre vous les dispositions que l’on doit avoir dans le Christ Jésus : lui qui était dans la condition de Dieu, il n’a pas jugé bon de revendiquer son droit d’être traité à l’égal de Dieu ; mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur. Devenu semblable aux hommes et reconnu comme un homme à son comportement, il s’est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu’à mourir, et à mourir sur une croix. C’est pourquoi Dieu l’a élevé au-dessus de tout ; il lui a conféré le Nom qui surpasse tous les noms, afin qu’au Nom de Jésus, aux cieux, sur terre et dans l’abîme, tout être vivant tombe à genoux, et que toute langue proclame : « Jésus Christ est le Seigneur », pour la gloire de Dieu le Père.

Publicités